Chine (1-1) Nigéria. Se faire sortir d’un Mondial à l’ultime minute (95′) d’une rencontre décisive pour la qualification en quart sur un csc (overgoal). Difficile d’imaginer pire émotion pour la jeune DOU Jiaxing (18 ans), latérale droite, titulaire sur les trois rencontres du groupe D. Juste devancée d’un souffle par Ajibade, déjà scoreuse contre Haïti (1-0) et qui voit son tacle contrée par la défenseur, à l’ultime seconde du match, pour finir dans les buts des Roses d’Aciers.

A une minute près (95′) du coup de sifflet final, la Chine dominatrice toute la rencontre, voit son rêve s’envoler quand le Nigéria trouve une nouvelle star à idolâtrer, auteur des deux seuls buts des championnes africaines. La Chine reprend ses valises alors que les Supers Falconets prennent RDV avec l’Espagne, dominateur dans sa phase de groupe, comprenant pourtant les USA et le Japon, pour un quart de finale à venir (16 Août).

Espagne (2-2) Etats-Unis. Les triples championnes du Monde ont déçu dans ce championnat qu’elles n’ont plus remportées depuis 2012. Menées (2-0) avec l’incroyable Patricia Guijarro (7′), auteure d’une nouvelle marque, la portant en tête des buteuses de la compétition (4), les Stars and stripes reviennent à égalité sur des réalisations heureuses de Smith et Demelo en fin de rencontre. Contrée ou mal repoussée par la portière Catalina Coll.

Il fallait une victoire américaine pour se qualifier en quart. Les deux buts américains sont arrivées bien trop tard (83′ et 87′) pour que la situation se retourne en leur faveur d’autant que le contenu n’y était pas.

Pour la première fois, les américaines ne passent pas le cut des phases de groupe. Résultat surprenant au regard de la qualité des matches de préparation. La situation de la coach tchèque va sûrement être remise en question.

Allemagne (3-2) Haïti. La Mannschaft, dont le dernier titre U20 remonte à 2014, réalise un parcours certes silencieux pour finir ce premier acte en étant la seule équipe à neuf points (3 victoires) avec surtout un éventail de buteuses différentes. 

Menant (3-0) sur des buts de qualité, elle s’est assez déconcentrée pour subir les coups de fouet de Nérilia Mondesir, auteure d’un doublé (63, 73). La jeune joueuse de Montpellier, capitaine des Grenadières, porte haut les couleurs de son pays tout en affirmant ses qualités. Trois buts dans cette compétition. Une belle performance au regard des possibilités des Grenadières qui sortent du tournoi, la tête haute. Pas loin d’avoir réussi l’exploit d’un nul face à l’ogre allemand, classée 2e FIFA.

Japon (6-0) Paraguay. Une véritable balade japonaise pour une opposition bien plus faible du Paraguay permettant aux Nadeshiko de réaliser des prouesses de jeu collectif. La base de leur idéal dans le football féminin.

Un résultat fait de deux triplés, Saori TAKARADA et Riko UEKI dont la performance ne peut être interprétée autrement que sur un plan anecdotique. Le Paraguay ne peut être un indicateur quant au prochain quart de finale qui les attend. La redoutable Allemagne, bien loin du Paraguay. 

Les quarts Mondial U20 2018

  • 16/08- 16h00 Espagne – Nigéria
  • 16/08- 19h30 France – Corée du Nord
  • 17/08 – 16h00 Angleterre – Pays Bas
  • 17/08 – 19h30 Allemagne – Japon.

William Commegrain lesfeminines.fr

groupe C

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Differential Différence de buts Points
1 Japon U20 6 5 1 0 15 - 3 12 15
2 Espagne U20 6 4 1 1 11 - 7 4 13
3 USA U20 3 1 1 1 8 - 3 5 4
4 Paraguay U20 3 0 3 0 1 - 16 -15 0

groupe D

Classement Equipes Played Gagné Perdu Nuls Differential Différence de buts Points
1 Allemagne U20 4 3 1 0 7 - 5 2 9
2 Chine U20 3 1 1 1 3 - 4 -1 4
3 Nigéria U20 4 1 2 1 3 - 4 -1 4
4 Haïti U20 3 0 3 0 3 - 6 -3 0