Nommée parmi les dix meilleures joueuses FIFA de l’année 2017, finissant à la troisième place derrière Lieke Martens et Pernille Harder qui avaient affolé l’Euro 2017, la jeune vénézuélienne de 18 ans (39 sélections et 35 buts), ne sera pas au Mondial Français de 2019.

Privée de plus de Jeux Olympiques en 2020 à Tokyo en raison de la non-qualification du Vénézuela en phase finale de la Copa América, qui devrait revenir pour la septième fois au Brésil sur huit éditions. L’Argentine étant la seule équipe à l’avoir ravi aux brésiliennes en 2006, les battant en finale.

Voilà une jeune joueuse qui pourra expliquer sans souci ce que coûte une performance collective à un talent individuel, pourtant auteure d’un quadruplé face à la Bolivie (8-0) et d’un but contre le Cameroun qui l’avait vu finir sur la 3e marche du podium mondial des “plus beaux buts 2017” organisé par la FIFA.

Une défaite (2-0) face à l’Argentine hier soir a coulé définitivement les espoirs vénézuéliennes.

Disparaissant des échos internationaux, il ne lui reste qu’à percer sur le territoire américain après avoir terminé son cycle d’études à la Florida State University ou venir dans les très grands clubs européens pour gagner des titres.

Un tournoi final à quatre pour deux places qualificatives et un barrage avec la Concacaf.

Les deux équipes du groupe B que sont le Brésil et l’Argentine vont se croiser avec la Colombie et le Chili, hôte de la compétition et second de son groupe. Si le Brésil, avec ses 22 buts marqués pour 1 contre devrait être champion et ne pas douter lors de son second match contre l’Argentine gagné (3-1) en phase de groupe, tout se jouera dans la revanche entre la Colombie et le Chili (1-1 en groupe) pour éviter la place de barragiste contre le quatrième de la Concacaf.

Un championnat qui aura vu la résurrection de Cristiane (ex PSG) qui avait décidé de quitter la sélection. Un talent incroyable qui s’exerce en Chine maintenant. Erika et Formiga (PSG) y seront allées de leurs petits buts. Toujours surprenant pour Formiga qui est partie pour établir un record de longévité international avec ses 40 ans qui viennent de se passer. La gardienne chilienne Endler (PSG) pourrait apporter à son pays sa première qualification à un Mondial et donc aux JO si le pays hôte ne passe par les barrages.

Le dimanche 22 avril les deux qualifiés pour le Mondial 2019 seront connus ainsi que le barragiste qui devra attendre Octobre pour connaître son adversaire de la Concacaf qui pourrait être le Mexique, Costa-Rica voire le Canada au vue de sa dernière prestation en France.

Les quatre CONMEBOL en vue de se qualifier pour le Mondial 2019

  • Brésil (toujours qualifiés en Coupe du Monde)
  • Colombie (participations dans les deux dernières Coupe du Monde de 2011 et 2015)
  • Chili (jamais qualifié)
  • Argentine. (qualifié en 2003 et 2007)

William Commegrain lesfeminines.fr

  • Lundi 16 avril 2018
    • Colombie – Argentine
    • Chili – Brésil
  • Jeudi 19 avril 2018
    • Brésil – Argentine
    • Chili – Colombie
  • Dimanche 22 avril 2018
    • Chili – Argentine
    • Brésil – Colombie